Soutenir financièrement une association de bienfaisance, c’est être en accord avec une bontéLE DON DU COEUR HANDICAP 1 naturelle que nous avons tous en nous : porter secours aux plus fragiles. Je sais que
malheureusement nous pensons d’abord à agrémenter notre petit confort personnel...

Pourtant intrinsèquement, la générosité permet de se sentir soi-même en sécurité, en extrapolant le cas où il nous arriverait également d'être en détresse.(suite)

De bons samaritains seraient là aussi pour nous.

Il est clair qu’écrit en ces termes, c’est moins valorisant de soutenir… Et pourtant, je l’ai fait après un séjour dans un centre de vacances dans le Var, avec mon fiston et son meilleur ami.
Nous y avons rencontré un groupe de personnes en situation de handicap accompagnés par des animateurs. J’apprendrai plus tard que ces derniers sont bénévoles et organisent ce type de
séjour sur leur temps de congés annuels. Quelle belle leçon d’humanité !papillon 

J’ai trouvé tellement chouette de donner un accès à une vie « classique » à ces personnes mises habituellement de côté dans des centres spécialisés.
Mes deux gamins ont vu des individus libres du regard des autres, polis et gentils. Une action comme celle-ci permet à tout un chacun de réaliser que l’authenticité de ces personnes « différentes » est tellement bienveillante et sincère. Il n’y a que de bons sentiments à recevoir, si l’on prend la peine d’enlever nos préjugés. Une autre belle leçon que celle d’apprendre que nous pouvons vivre ensemble en paix.CARTON

Au-delà de cette démarche éducative, nous avons senti la fierté pour ces hommes et ces femmes à vivre comme tout le monde. Le plaisir de partir en vacances, de faire des activités, de visiter de beaux endroits, de danser, de chanter… Le plus remarquable, c’est qu’elles économisent toute l’année sur leur salaire réduit de travailleur handicapé pour se payer de la vie « normale ».

Nouvelle leçon de courage, de persévérance et de discipline. En rentrant à la maison, j’ai pris contact spontanément avec cette association Mélimélo et je leur ai fait un virement pour soutenir leur action. Ils ont été très surpris de cette démarche inhabituelle envers ce public oublié. Qu’est-ce que c’était pour moi que cet argent : un téléphone portable, un week-end, des vêtements, des restaurants, des sorties, des dépenses du quotidien, des jouets, des économies sécurisantes sur un compte en banque ?

Je porte maintenant en moi l’image de sourires plein de douceur et la satisfaction d’avoir mis un peu plus de bonheur sur notre terre.
« Tu es né avec 2 mains, l’une pour recevoir, l’autre pour donner. »

Extrait du livre "Un Aller Simple vers le Bonheur"

Pour rester informé...

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.